La Course au flambeau des agents de la paix, un choix « évident » pour le sergent Joe Tataryn du Service de police de Saskatoon

À l’occasion de la Semaine nationale de la police, qui se déroule du 10 au 16 mai, nous remercions nos 13 577 membres de la Course au flambeau des agents de la paix (CFAP) de partout au Canada en présentant certaines de leurs histoires. Ces agents de la paix canadiens mettent de leur temps personnel au service d’Olympiques spéciaux pour sensibiliser le public et amasser des fonds essentiels. La CFAP est le plus important organisme communautaire de sensibilisation et de collecte de fonds au profit d’Olympiques spéciaux dans le monde. Profitons de cette occasion pour souligner le rôle extraordinaire des agents de la paix dans la vie des athlètes et des familles d’Olympiques spéciaux.

Sgt. Joe Tataryn in his police uniform as Special Olympics athletes give him a group hug.
Des athlètes d’Olympiques spéciaux remercient le sergent Joe Tataryn avec une accolade de groupe.

Le sergent Joe Tataryn s’investit dans la Course au flambeau des agents de la paix (CFAP) depuis le premier mois de son entrée en fonction au Service de police de Saskatoon en 1998.

Devant l’éventail d’organismes de bienfaisance que peuvent soutenir les agents de police partout au pays, la CFAP lui semblait tout indiquée.

Dans sa collectivité natale de Humboldt, sa mère Alice a joué un rôle déterminant dans la création et la gestion d’une organisation dirigeant plusieurs foyers de groupe et d’une entreprise embauchant des personnes ayant une déficience intellectuelle. Joe a d’ailleurs lui-même travaillé au sein de cette entreprise un été et y a fait la connaissance de nombreux membres de l’organisation, dont un qui habitait dans un petit appartement de sa maison.

« La CFAP m’est apparue comme le choix évident », dit-il. « Olympiques spéciaux accomplit un travail très important. »

« J’ai toujours la chance de côtoyer des athlètes d’Olympiques spéciaux. Ce sont les personnes les plus heureuses que je n’ai jamais rencontrées, et passer du temps avec elles me rend heureux. »

En tant que membre de la CFAP de Saskatoon, le sergent Tataryn fait preuve d’un dévouement sans bornes. Il y a environ 15 ans, il a organisé le plus grand convoi de camions au monde en Saskatchewan, un événement qu’il dirige encore à ce jour pour amasser des fonds. À son point culminant, l’événement a rassemblé plus de 60 camions, qui ont fait le trajet de trois heures entre Saskatoon et Regina pour soutenir Olympiques spéciaux. Encore aujourd’hui, il permet d’amasser quelque 20 000 dollars chaque année.

En 2019, le sergent Tataryn a participé à tous les événements de la CFAP de sa province, du convoi de camions au déjeuner de crêpes, en passant par l’événement « Libérez nos agents », dans le cadre duquel il est resté assis au sommet d’un échafaudage devant un Walmart pendant 52 heures pour recueillir des fonds pour la cause.

« Le sentiment de satisfaction que je retire de la CFAP et des athlètes vaut tout le temps que j’y mets », souligne-t-il. « Dans les médias en général, et souvent même en personne, les agents de police font l’objet de critiques, et cela donne l’impression que nous ne sommes pas appréciés, mais il suffit de passer quelques minutes à un événement de la CFAP pour savoir que ce n’est pas le cas. »

Les athlètes d’Olympiques spéciaux sont toujours heureux de voir le sergent Tataryn, et celui-ci l’est tout autant de les voir, comme en témoigne la photo sur laquelle il sourit à pleines dents dans une accolade de groupe.

« L’expression sur mon visage reflète exactement la raison pour laquelle je m’implique », conclut-il. « C’est à la fois impressionnant et gratifiant. »

« Je comprends pourquoi ma mère travaillait dans ce domaine. »

Soutenir les athlètes d’Olympiques spéciaux aujourd’hui  Lire d’autres articles de la Semaine nationale de la police

Tags