Special Olympics Canada | Olympiques Spéciaux Canada
English
13 437 joueurs de 5 quilles inscrits

Le nombre d'adeptes du jeu de 5 quilles qui est sans conteste le sport d'été le plus populaire d'Olympiques spéciaux.

2,177 d'enfants

Le nombre d'enfants présentement inscrits à Enfant actif et S'amuser grâce au sport, deux programmes d'Olympiques spéciaux s'adressant respectivement aux enfants de 2 à 6 ans et de 7 à 12 ans.

Modèle de développement à long terme de l’athlète (DLTA)

Mener une vie active dès maintenant

Pas seulement pour les adultes, Olympiques spéciaux Canada a mis au point un modèle pour les athlètes qui permet de s’assurer que leur bien-être physique est pris en charge dès le plus jeune âge. Grâce aux initiatives axées sur les jeunes athlètes, et à nos programmes et services pour les adultes, nous sommes bel et bien un organisme qui a fait ses preuves dans le milieu du sport.

En tant que cadre de travail pour tous ceux et celles qui choisissent de demeurer actifs pour la vie dans le cadre de programmes communautaires ou récréatifs, ou d’atteindre le podium dans le cadre de programmes d’entraînement à la compétition, le modèle de développement à long terme de l’athlète (DLTA) permet de développer le savoir-faire physique de chaque personne ayant une déficience intellectuelle, et ce, dès l’âge de deux ans.

Pour les jeunes athlètes

Olympiques spéciaux Canada a mis au point deux nouveaux projets, Enfant actif pour les jeunes enfants âgés de deux à six ans, et S’amuser grâce au sport pour les enfants âgés de sept à douze ans.

Les directeurs de programme initient les enfants au sport en leur enseignant les habiletés de base, soit marcher, courir, sauter et rester en équilibre. Ces habiletés permettent aux jeunes de s’adonner à des activités quotidiennes et elles sont le point de départ d’un programme d’entraînement sportif et de compétition d’Olympiques spéciaux Canada, lorsque les jeunes athlètes auront grandi.

Enfant actif
Âge chronologique: deux à six ans
Priorité: participation active pour le plaisir
Objectif: développer des habiletés pour le jeu, en bougeant et en faisant de l’activité physique au quotidien.
Habiletés: marcher, nager, courir, sauter et garder l’équilibre.

La raison d’être du programme Enfant actif est la suivante: lorsqu’un enfant ayant une déficience intellectuelle est initié dès son plus jeune âge aux habiletés motrices de base et a la chance de s’initier également au « jeu », on remarque une amélioration de ses habiletés physiques, sociales et cognitives. Enfant actif présente une série de leçons pour apprendre aux jeunes athlètes à courir, à donner des coups de pied, à lancer et à sauter; puis, pour tirer profit de cette expérience acquise en gymnase, le programme offre aux prestataires de soins l’information et les ressources nécessaires pour poursuivre cet apprentissage à la maison.

S’amuser grâce au sport
Âge pour débuter: garçons – six à neuf ans; filles – six à huit ans
Priorité: développer les habiletés de mouvement de base
Objectif: savoir-faire physique
Habiletés: habiletés sportives de mouvement de base, c.-à-d., courir, donner des coups de pied et frapper.

S’amuser grâce au sport est axé sur le développement des habiletés de base propres à un sport, tout en permettant aux jeunes athlètes d’avoir du plaisir en pratiquant une activité physique. Nous sommes confiants qu’en agissant de la sorte, les jeunes athlètes voudront adopter un mode de vie actif grâce au sport. S’amuser grâce au sport offre un programme d’activités axées sur des habiletés propres à un sport, telles des habiletés liées au mouvement et au déplacement, donner des coups de pied, lancer et attraper, des habiletés qui peuvent servir dans différents sports de même que pour effectuer des tâches quotidiennes.

Pour de plus amples renseignements ou pour vous informer sur les programmes offerts dans votre région, veuillez contacter votre représentant/représentante de section.

Pour de plus amples renseignements concernant le MDLTA, veuillez lire le document suivant:
Modèle de développement à long terme de l’athlète