Special Olympics Canada | Olympiques Spéciaux Canada
English
12 joueurs de hockey intérieur

Le nombre de joueurs que le bénévole Harold Smith amena à Chicago pour représenter le Canada à la première compétition internationale d'Olympiques spéciaux en 1968.

50 pour cent

Le pourcentage d'athlètes d'Olympiques spéciaux qui ont un emploi. Une étude réalisée par SONA Research en 2009 a révélé que 10 % des adultes ayant une déficience intellectuelle, soit un sur 10, sont sans emploi.

Team Canada

Rencontre avec la génération montante des bénévoles d’Olympiques spéciaux


Durant la dernière fin de semaine de la fête du Travail, 35 bénévoles de 15 à 25 ans ont participé à la Conférence action jeunesse tenue par Olympiques spéciaux Canada (OSC) à Calgary (Alberta). Conférenciers invités et séances de travail se sont succédé dans une atmosphère électrique, remplie d’une passion manifeste pour Olympiques spéciaux et le mouvement dans son ensemble.

En ciblant les jeunes, OSC s’inspire d’une stratégie de Special Olympics Inc. (SOI). En effet, on met énormément l’accent sur l’action jeunesse au sud de la frontière, où dans bien des États, les sections d’OS interpellent les jeunes avec grand succès dans leurs écoles et leurs collectivités, procurant ainsi une énergie renouvelée et des moyens accrus à leurs programmes. Voyant cela et reconnaissant la nécessité de faire mieux pour mobiliser les jeunes,  OSC a décidé de former un conseil national investi de ce mandat.

La conférence était donc organisée par le Conseil action jeunesse d’OSC, un groupe de six bénévoles établis dans tous les coins du pays, et Ross Ste-Croix, gestionnaire de programmes.  Elle s’est ouverte le 5 septembre sur le témoignage émouvant de Karen Saunders, mère d’une athlète d’Olympiques spéciaux. La soirée d’ouverture a donné la parole à un membre du Réseau des champions d’OSC et président des opérations hockey chez les Flames de Calgary, Brian Burke. Rappelant l’importance de donner en retour, M. Burke a affirmé qu’il n’y avait pas meilleur moyen de le faire qu’en agissant comme bénévole auprès d’Olympiques spéciaux.

La matinée du jour deux offrait un programme chargé. Les participants ont eu droit à un exposé sur la structure de l’organisme, une initiation à la déficience intellectuelle et des conseils visant l’exploitation optimale des médias sociaux dans la promotion d’Olympiques spéciaux.  Pendant le dîner,  Mark Tewksbury, président du Réseau des champions et médaillé d’or olympique pour le Canada, a régalé l’audience de récits évoquant le travail d’équipe et l’adversité surmontée. M. Tewksbury a conclu par un appel aux jeunes à mettre leur passion et leurs forces au service du mouvement.

La conférence a repris en après-midi avec un exposé sur les collectes de fonds locales prononcé par Paul Manuel et Theresa Garagan, membres de la Course au flambeau des agents de la paix, après quoi les participants ont eu la chance d’entendre quelques athlètes d’Olympiques spéciaux. Katie Saunders, membre du conseil d’OS, de même que ses camarades athlètes albertains Andrew Chamczuk et Leonka Kaluha, ont parlé de leurs expériences à l’intérieur du programme de leadership des athlètes, avant de prendre part à une discussion de groupe sur l’engagement des athlètes.

Le dernier jour de la conférence a mis en valeur le travail effectué durant les deux journées précédentes. On a demandé à tous les participants de présenter un projet qu’ils s’engageaient à réaliser dans leurs localités au bénéfice d’Olympiques spéciaux. Les idées qui ont fusé –  établissement de partenariats dans les écoles, formation de conseils provinciaux pour l’action jeunesse et la participation des athlètes, initiatives de financement, etc. – n’ont laissé aucun doute sur le succès de l’événement. Et c’est remplie d’énergie et de créativité que la génération montante des bénévoles d’Olympiques spéciaux est repartie de Calgary!