Special Olympics Canada | Olympiques Spéciaux Canada
English
42,565 enfants, jeunes et adultes

ayant une déficience intellectuelle qui sont présentement inscrits aux programmes d’Olympiques spéciaux au Canada.

4364 joueurs de basket-ball

Le nombre d'athlètes présentement inscrits en basket-ball, l'un des nouveaux sports d'été offerts par Olympiques spéciaux.

Team Canada

Un anniversaire somptueux pour deux raquetteuses aux Jeux mondiaux


SOTeamCanada_CollinsJakubowski_Feb2
L’une des 10 médailles d’or remportées par Équipe Olympique spéciaux Canada le samedi 2 février a tenu lieu de présent d’anniversaire unique pour la raquetteuse Cindy Collins, qui fêtait ses 40 ans.

Parmi la pluie de médailles tombées sur l’équipe canadienne – 10 d’or, neuf d’argent et huit de bronze – le 2 février en ski alpin, ski de fond, patinage artistique, raquette et patinage de vitesse, Collins a remporté une médaille d’or 100 m, charmante babiole d’anniversaire.

Résidente de Port Elgin (Ontario), Collins partage sa date d’anniversaire avec sa coéquipière Sheryl Jakubowski, de Fort St. John (C.-B.), qui a eu 44 ans le 2 février et qui a terminé cinquième au 800 m. Les deux athlètes étaient fières d’avoir battu le temps qu’elles avaient réalisé aux jeux nationaux de l’an dernier. Et pour les deux femmes, le séjour aux Jeux mondiaux représente un tout premier voyage à l’extérieur du Canada.

« Je n’avais jamais pensé que je me rendrais aux Jeux, encore moins que je gagnerais une médaille d’or », dit Collins.

Collins et Jakubowski partagent aussi un engagement exemplaire, qui les a poussées à s’entraîner très fort sur la neige et ailleurs pour être au sommet de leur forme aux Jeux mondiaux.

« Je m’entraînais en raquettes sur la plage durant l’été », raconte Collins. « Les gens me croyaient folle. Il a fallu leur expliquer que j’allais aux Jeux mondiaux. »

PHOTOS

RÉSULTATS

Les patineurs de vitesse Stephen Graham et Kathryn Saunders sont devenus les premiers membres de l’équipe à réaliser un doublé, en gagnant tous les deux l’or au 777 m après avoir récolté l’or (Graham) et l’argent (Saunders) au 500 m la veille. Graham et Saunders se sont également joints à l’entraîneuse honoraire Catriona Le May Doan pour une course amicale à relais opposant athlètes et étoiles, dont des Olympiens comme Le May Doan et Apolo Ohno.

En tout, les patineurs de vitesse ont gagné trois médailles d’or, une d’argent et une de bronze. Retirée de l’alignement pour cause de maladie pendant une journée, la Manitobaine Beth Prendergast a repris du service le 2 février pour rafler le bronze au 111 m. Sean Casey (C.-B.) a remporté l’or au 111m, et Cynthia Simmons des Territoires du Nord-Ouest a obtenu une medaille d’argent au 777m.

Ailleurs sur la glace, les 10 patineurs artistiques d’Équipe Olympiques spéciaux Canada à disputer des finales durant les deux derniers jours sont tous repartis avec du métal leur pendant au cou.

« Chacun des patineurs à s’être exécutés au cours des deux derniers jours a remporté une médaille », rapporte fièrement l’entraîneuse en chef Julie Dunlop.

Consultez le dernier rapport Greek pour apprendre les derniers développements survenus en hockey intérieur.

Pour revenir à la raquette, la Manitobaine Ashlee McLeod a remporté l’or au difficile 800 m, tandis que Regan Millsap, Jeff Pike et Matthieu Besnier sont tous sortis médaillés de l’excitant sprint sur 100 m. Leurs coéquipiers ont livré nombre de performances fougueuses, notamment la Québécoise Jessica Larivée, fière récipiendaire du ruban de la cinquième place, qui applaudissait et pleurait de joie pour avoir fracassé son record personnel.

Après les annulations du 1er février en raison de la pluie, les skieurs alpins et les fondeurs d’Équipe Olympiques spéciaux Canada sont retournés à la compétition hier, gonflés à bloc.

Les skieurs des deux disciplines ont fait la grande fierté de l’équipe – huit skieurs alpins ont gagné des médailles au super G, trois fondeurs ont récolté deux médailles et une quatrième place dans la rude épreuve de 5 km et tous les autres ont skié avec fougue et détermination. À regarder les visages de Gabrielle Thériault et Avery Newman, respectivement cinquième et septième, on voyait bien que les rubans représentent tout à fait autant que les médailles pour ces athlètes.

Regardez le skieur alpin Larry Green (Alberta) s’adresser à la foule de partisans en recevant sa médaille de bronze au super G.

Sur la piste de ski de fond, l’Albertain Shane Stewart a raflé l’or malgré une erreur de navigation qui lui a coûté pas mal de temps. À la fin du dernier de deux tours, Stewart est resté sur la piste comme pour entreprendre un troisième tour, au lieu de se diriger vers la ligne d’arrivée. Mais sa vitesse était telle, qu’il a quand même réussi à s’accaparer l’or.

Special Olympics Team Canada / Équipe Olympiques spéciaux Canada Competition Day 4

À la remise des médailles, Howard, le père de Stewart, a dit que la quasi défaite de leur fils avait fait passer ses parents par toute la gamme des émotions. Les Stewart sont si fiers de leur fils, de sa détermination et de sa vaillance.

« Il s’entraîne six jours par semaine, rapporte Howard, et nous devons l’obliger pour qu’il prenne congé le septième. Et même ce jour-là, il lui arrive de se glisser à l’extérieur pour aller courir. Il est fier de ce qu’il fait et de ses accomplissements et il travaille tellement fort. »

De leur côté, les Ontariens Steve Caban et Rachelle Barbeau ont respectivement remporté le bronze et fini quatrième au 5 km.

Jonathan Robins, de Cranbrook (C.-B.), a gagné sa médaille de bronze au super G – sa toute première médaille en Jeux mondiaux – le jour de l’anniversaire de sa sœur Deanna. Deanna, ses parents et son mari ont attendu parmi une foule nombreuse pour voir un Jonathan radieux sourire à sa manière si caractéristique en levant les pouces, pendant qu’on lui remettait sa médaille.

Interrogé sur ce qu’il ressentait tout de suite après la remise des médailles, Robins, entouré de sa famille, a lancé un seul mot : « Bonheur! ».

Notre page de résultats met en vedette les réalisations de chacun des athlètes canadiens. Pour de plus amples détails, comme les temps réalisés, visitez le site officiel des Jeux ou la base de données sur les résultats de SONA, où on effectue ses recherches par nom d’athlète.