Special Olympics Canada | Olympiques Spéciaux Canada
English
4364 joueurs de basket-ball

Le nombre d'athlètes présentement inscrits en basket-ball, l'un des nouveaux sports d'été offerts par Olympiques spéciaux.

50 pour cent

Le pourcentage d'athlètes d'Olympiques spéciaux qui ont un emploi. Une étude réalisée par SONA Research en 2009 a révélé que 10 % des adultes ayant une déficience intellectuelle, soit un sur 10, sont sans emploi.

Team Canada

Voici… Alexander

En regardant son fils Alexander participer à S’amuser grâce au sport, Stella D’Silva a su que ce programme d’Olympiques spéciaux serait très bénéfique pour lui.

Avant d’y être inscrit, il peinait à prendre part à des sports d’équipe. “Depuis la maternelle, il refusait de jouer avec d’autre enfants”, confie-t-elle. Lorsqu’elle lui a demandé doucement pourquoi, il lui a répondu tout simplement: “Je ne suis pas capable”.

“Ce doit être assez difficile pour eux de ressentir qu’ils sont inaptes pour certaines choses”, dit-elle. Pourtant cette maman a persévéré parce que, d’une certaine façon, elle savait qu’il pouvait y arriver. Alexander a le syndrome de Down, mais dans l’ensemble “il est très fonctionnel”. Avec le temps, elle et sa famille ont entendu parler de S’amuser grâce au sport, un des deux programmes axés sur les jeunes mis de l’avant par Olympiques spéciaux et qui s’adresse aux enfants âgés de 7 à 12 ans. S’amuser grâce au sport leur fait vivre des expériences positives de mouvement, tout en leur enseignant l’importance de la nutrition et en les initiant à des activités physiques qui visent à améliorer les habiletés motrices fondamentales et les habiletés propres à un sport.

Alors qu’environ 10 p. cent des enfants canadiens sont suffisamment actifs, nous nous employons à offrir aux enfants et aux jeunes vivant avec une déficience intellectuelle des possibilités de développement qui les inciteront à rester actifs toute leur vie.

Depuis leur lancement pancanadien en 2010, les programmes S’amuser grâce au sport et Enfant actif ont connu un essor important, signalant le besoin pour ce genre de programmes. Les inscriptions à Enfant actif ont augmenté de 84% et celles du programme S’amuser grâce au sport, d’un bon 25%.

“Maintenant, lorsque ses amis racontent qu’ils sont allés s’entraîner au hockey ou au soccer, Alexander aussi peut parler de son programme. Il a le sentiment de faire partie du groupe” affirme Stella.

Inscrit à des programmes d’Olympiques spéciaux depuis un peu plus de trois ans, ce garçon de 10 ans est vraiment épanoui. “S’amuser grâce au sport a permis à Alexander de développer sa confiance. Il adore le programme”, ajoute Stella D’Silva. “Vers le milieu de la semaine, il demande toujours ‘quand est-ce qu’on y retourne?’”